Ouf! Gros travaux dans la cuisine depuis jeudi... Loin d'être fini (snif! z'aime pas les gros travaux mwâââ), mais l'essentiel est fait et tous les appareils fonctionnent: yessss! Y'aplu que les finitions: entre 3 mois et 30 ans donc ;-)))
Mais complètement cassée... moi, pas la cuisine! (on respire)

Alors avant d'aller m'écrouler dans le vautreuil, je vous présente une petite chose dont je suis assez fière:

sacmeltingpot
(Et toujours coupé dans un vieux jeans, ou du moins, dans ce qu'il en restait!)

Rendons à César ce qui est à César: j'ai flashé sur la super super idée vue sur le blog "Un truc en plus" .
Génial non?

Mais je ne me sentais pas du tout assez compétente pour réaliser ce sac en suivant ses explications, pourtant très claires. J'ai donc combiné différentes techniques pour la réalisation (d'où le nom), techniques qui, à mon avis, ne doivent pas être très euhhhh... comment dire???... très "comme il faut"... dans les règles de l'art???
J'ai dû également modifier le patron pour qu'il accepte les dimensions du jeans dont je disposais (il fut un temps où j'étais vraiment mince... mwais... il fut un temps!)

Quoiqu'il en soit: grand merciiii pour vos commentaires encourageants!

Jolie soirée à vous :-)))

Pour Ingrid: merci pour tes encouragements! Et bien sûr que je connais "Un petit bout de fil". Ce serait une honte ma bonne dame que de ne pas apprécier, goûter, baver, mettre en favoris, s'inscrire à la newslettre et touyétout... ;-))) Mais je ne me sens pas du tout à la hauteur des merveilles que j'y admire hélas!

Pour Coco006: Merci pour l'immense éclat de rire en lisant ton commentaire! Mais promis-juré... je n'ai pas encore volé de jeans à qui que ce soit! hihi! Mais chaque fois que j'achète un jeans, c'est presque une histoire d'amour que j'entame, et même taché, déchiré, troué, je ne parviens que très difficilement à l'éliminer sauvagement aux encombrants! J'ai donc un petit stock en réserve ;-) Par contre, ce n'est pas toujours évident de jongler entre les taches et les trous! oups!
Mais je sens venir le moment où je vais interdire à mes proches de jeter leurs vêtements en coton... oups!